Foire aux associations de Montpellier :
Exaction.net rencontre Eric Bruyer, un père de famille qui découvre que son fils de 15 ans aurait déclaré au juge des affaires familiales, Valérie PARENT-MEUNIER, qu'il souhaiterait vivre auprès de sa mère pour mieux assurer sa scolarité.
Une affaire très suprenante puisqu'en effet, l'adolescent n'a jamais déclaré une telle chose !
Monsieur Bruyer s'en explique à notre micro, mais son fils est également prêt à infirmer la déclaration du juge...
Est-il pensable qu'un juge puisse affabuler sur une ordonnance dans le seul but d'attribuer la résidence de l'enfant chez sa mère ?
La question est posée...


 

Comme il se doit, "l'entraide magistrale" lave de tout soupçon Madame Valérie PARENT-MEUNIER par une pirouette du procureur: réponse du 15 septembre 2008

En conclusion, il apparaît évident qu'un juge aux affaires familiales peut faire dire ce qu'elle veut à un enfant, elle sera couverte par le procureur de la république, et l'on sait déjà qu'un recours en appel sera à 99% soldé par un échec.
Par voie de conséquence, on ne peut que constater que la parole d'un enfant n'a aucune valeur et que seule la volonté du juge prévaut.